L’argent, monnaie du coeur

L‘argent est nécessaire à notre survie sur terre. Il est intrinsèquement lié à notre subsistance.

Il est l’acteur principal de notre position dans la société et trop souvent, sans argent, vous n’êtes tout simplement plus estimé.

Cette idée préconçue d’être en mesure de faire comme s’il n’avait aucune importance réelle est, une fois de plus, la plus grande ambivalence qui soit.

Vous pouvez à nouveau y appliquer l’exemple de l’handicapé à qui l’on demande d’avancer sans sa chaise roulante.

Que vous ayez beaucoup d’argent ou que vous en ayez peu n’est pas le but en soi.

C’est juste un moyen que votre âme s’offre pour expérimenter ce qu’elle se doit de vivre.

S’il manque, c’est juste, s’il y en a en profusion, aussi. L’un n’est pas mieux que l’autre, c’est juste une expérimentation différente.

Vous allez avoir envie de crier (et moi aussi) que l’un est tout l’opposé de l’autre !

Ceci est vrai dans la vie de tous les jours, bien sûr, mais d’un point de vue plus élevé, l’important c’est ce que vous faites de sa présence ou de son absence

 

Notre conscience collective ne nous pousse-t-elle pas à assumer mieux le moins que le trop ?

 

On entend souvent dire que l’argent n’est plus un réel besoin lorsque la spiritualité est révélée.

Pour moi, c’est un non-sens. Vous ne quittez pas votre condition humaine pour rejoindre votre spiritualité, vous acceptez juste votre condition humaine lorsque vous faites place à l’être essentiel.

L’un n’annihile pas l’autre, du moins tant que le corps respire, l’un embaume le tout

Share on FacebookShare on LinkedInShare on Google+Tweet about this on Twitter